Traiter l’endométriose : le CBD est-il la solution miracle ?


Traiter l’endométriose : le CBD est-il la solution miracle ?


En France, l'endométriose concerne 1,5 à 2,5 millions de femmes, soit près de 10 % de celles en âge de procréer. Les symptômes de cette maladie sont nombreux et affectent grandement le quotidien des personnes qui en sont atteintes.

L'endométriose complique la vie des femmes concernées et, malheureusement, les traitements médicaux actuellement disponibles ne sont pas très efficaces pour la guérir. De plus en plus recherché pour ses effets analgésiques, le CBD serait toutefois efficace pour soulager les douleurs, voire empêcher la prolifération des cellules responsables de l'endométriose chez la patiente.

Explications…

L’endométriose expliquée en quelques mots

Chez les sujets qui en sont atteints, l'endométriose est une maladie gynécologique provoquant des douleurs pelviennes et abdominales dont l’origine est souvent mal comprise. Les spécialistes expliquent toutefois que cette maladie apparaît en raison d'une migration anormale des cellules de l'endomètre à l'extérieur de l'utérus. Rien qu’en France, l'endométriose affecterait plus de 10 % des femmes entre 16 et 50 ans et dans 30 à 50 % des cas, elle provoquerait des problèmes d'infertilité. 

L’endomètre : un tissu qui évolue au cours du cycle menstruel

L'endomètre est le tissu qui forme et recouvre la paroi interne de l'utérus. Au cours du cycle menstruel et sous l'influence d'hormones (des œstrogènes), l'endomètre s'épaissit pour accueillir l’œuf en cas de fécondation. Mais, si celle-ci n’a pas lieu, l'intérieur de l'endomètre se décompose et se détache pendant la menstruation ou règle. Chez la plupart des femmes, un processus naturel (dénommé reflux menstruel) permet aux cellules détachées de remonter et de se disperser dans l’abdomen via les trompes. Le système immunitaire se charge par la suite de détruire ces cellules qui ne doivent pas rester dans ces endroits. Ce phénomène physiologique se produit chez la femme, de la puberté à la ménopause. 

L’endométriose : une maladie principalement liée à l’endomètre

Chez les femmes atteintes d’endométriose, certaines cellules de l’endomètre viennent se déposer sur quelques organes situés dans l’abdomen, les ovaires, les trompes de Fallope et s’y développent et saignent à chaque cycle menstruel. Cette migration anormale provoque des lésions, des kystes ou des inflammations sur les organes envahis ou colonisés. Dans des cas sérieux, la cellule endométriale peut se développer sur le côlon, la vessie ou le péritoine. 

L’endométriose se présente sous 3 formes :

Endométriose superficielle : c’est le cas lorsque les cellules migrantes d’endomètre se développent sur la surface du péritoine. Il s’agit là de la forme la moins sévère de la maladie, mais elle provoque, tout comme les autres types, une douleur difficile à supporter et invalidante parfois.

Endométriose profonde infiltrant : avec ce cas, des lésions se forment à plus de 5 mm de profondeur à l’intérieur du péritoine ou des organes abdominaux tels que la vessie, l’intestin…

Endométriose ovarienne : cette forme de la maladie se caractérise par la formation d’un kyste sur un ovaire (ou sur les deux) lorsque des fragments d’endomètre viennent s’y greffer.

Les symptômes et le traitement de l’endométriose 

L’endométriose est une maladie dont les symptômes varient selon les femmes concernées. Elle peut même se développer sans présenter aucun signe chez certaines catégories de patientes et sa présence n’est soupçonnée qu’au moment d’un bilan pour un problème d’infertilité, par exemple. Ce qui est sûr, c’est que les symptômes varient selon l’endroit où se trouvent les fragments d’endomètre dans l’abdomen, mais en général, elle est caractérisée par des douleurs au niveau du bas-ventre, pendant la miction ou lors de rapports sexuels. Pour les adolescentes, ces douleurs se manifestent surtout durant les règles qui peuvent devenir abondantes et plus longues que d’habitude.

Outre les douleurs ressenties, les femmes atteintes d’endométriose peuvent également présenter des signes non spécifiques comme une sensation de malaise, une fatigue chronique ou des changements d’humeur incontrôlés. Ce qui explique les différences de symptômes constatées chez les femmes atteintes. Après la ménopause, l’endométriose peut cependant disparaître, mais un suivi médical est toujours nécessaire.

Le traitement de l’endométriose 

Si aucun symptôme ne se manifeste, l’endométriose ne nécessite pas de traitement. Malgré son caractère invalidant, l’endométriose est toutefois une pathologie bénigne dont le diagnostic met de 5 à 6 ans avant d’être établi. 

Les traitements dépendent en grande partie de l’état d’avancement de la maladie. Etant donné la complexité du diagnostic, les spécialistes proposent les solutions suivantes pour traiter l’endométriose :

Les antidouleurs classiques : pour calmer les douleurs, les médecins proposent la prise d’analgésiques et d’anti-inflammatoires, mais ce traitement, malheureusement, ne freine pas le développement de la maladie ;

La cure hormonale : il s’agit ici d’administrer à une patiente des hormones pour bloquer la propagation et le saignement des lésions provoquées par la maladie. Ce traitement atténue certes les symptômes, mais il ne permet pas d’arrêter la formation des lésions ;

La chirurgie : une intervention chirurgicale est prescrite dans le cas d’une endométriose sévère. L’opération consiste à enlever les kystes ainsi que les morceaux d’endomètre envahissant la cavité abdominale. La chirurgie est une solution radicale utilisée lorsque les traitements médicaux deviennent inefficaces chez la patiente.

Le CBD est-il vraiment efficace pour traiter l’endométriose ?

Mot hope avec ruban endométriose pour le

Depuis longtemps déjà, on utilisait des éléments extraits du cannabis ou du chanvre pour le traitement, ou du moins pour réduire les douleurs liées à l’endométriose. Contrairement aux médicaments classiques, ces molécules naturelles ont l’avantage de ne pas causer d’effets secondaires chez les personnes qui l’utilisent. Après le THC (Tétrahydrocannabinol), le CBD ou cannabidiol est le deuxième cannabinoïde que l’on retrouve dans les fleurs de cannabis. Contrairement au THC, le CBD ne présente aucun effet psychoactif euphorisant. C’est pourquoi sa vente et sa consommation sont autorisées dans certains pays comme la France, alors que le THC est strictement proscrit.   

Le CBD pour empêcher la migration cellulaire

On a vu précédemment que l’endométriose résulte d’une migration de cellules d’endomètre vers d’autres organes du corps et peuvent y provoquer des lésions ou des inflammations. Normalement, nous disposons tous d’un système dénommé « apoptose » qui se charge d’arrêter la croissance des cellules et de les détruire pour éviter des problèmes de santé. Le système endocannabinoïde joue un rôle essentiel dans la suppression de cette croissance cellulaire. Ainsi, lorsque ces récepteurs cannabinoïdes sont activés, par exemple à l’aide du CBD, ils peuvent empêcher la multiplication des cellules cancéreuses ou du tissu endométrial dans le corps.       

Le CBD pour atténuer la douleur

En agissant sur les récepteurs du système endocannabinoïde, le CBD soulage les douleurs ressenties par la patiente tout comme le font les anti-inflammatoires ou les antalgiques. Certes, sa consommation ne servira qu’à apaiser la douleur et à réduire l’inflammation des organes colonisés, mais en outre et grâce à ses propriétés apaisantes, le CBD permet de calmer les états nauséeux et l’anxiété chez les femmes en période de crise.  

Comment consommer le CBD pour soulager les symptômes d’endométriose? 

Pour soulager les douleurs causées par l’endométriose, il existe diverses façons d’utiliser le CBD : consommation par voie orale, consommation en infusion ou par inhalation, pratique du massage.

1. Consommation par voie orale 

Utilisé comme étant un traitement thérapeutique de l’endométriose afin d'aider à calmer les douleurs, le CBD peut être consommé sous forme d’huile à appliquer directement sous la langue.

Avec le dosage adéquate, quelques gouttes d’huile de CBD suffisent et les effets du cannabis se font ressentir en quelques minutes seulement. En effet, ce mode de consommation du CBD, dite sublinguale, facilite l’assimilation du produit pas les muqueuses qui se trouvent dessous la langue.

Huile de chanvre cbd 20 pourcent

L'huile de CBD agit de façon générale sur tout le système, et permet un apaisement global. En cas de douleurs, il permet de réduire leurs intensités, et de mieux les supporter.  

2. Consommation par infusion

Pour bien profiter des vertus thérapeutiques du CBD, on peut le consommer par infusion en faisant infuser des fleurs de CBD auxquelles on ajoute une petite quantité de matière grasse disponible avec par exemple de la crème, du lait ou de huile. (voir article)

En effet, la molécule de CBD n'étant pas hydrosoluble, il lui faut un corps gras pour pouvoir mieux se diffuser dans notre corps. 

Si vous souhaitez rajouter de l'huile, privilégiez une huile neutre en goût comme de l'huile de pépins de raisin.

3. Consommation par inhalation

Il est possible de consommer du CBD sous forme de fleur, de résine ou encore d'extraction tel que le distilat, en vaporisation ou combustion (même si nous ne privilégions pas cette dernière méthode).

La vaporisation est le meilleurs moyen de consommer ces produits. En effet, ce mode de consommation du CBD permet d’éviter d’absorber de la fumée qui pourrait avoir des conséquences néfastes sur l’organisme. A cet effet, on doit disposer d’un vaporisateur électrique de qualité.

L’inhalation par vaporisation permet de garder intacte la saveur de la plante par exemple, ainsi que toutes les molécules et de diffuser directement les éléments actifs du produit dans le corps. 

4. Utiliser le CBD pour des séances de massage

Présenté sous forme de baume à base de plantes et de CBD, le baume de massage peut être appliqué de façon locale sur la/les zone(s) douloureuse(s).

Il suffit ensuite de masser les zone ciblées douloureuses, pour faire pénétrer le baume CBD dans le corps. Vous pouvez massez votre bas ventre ainsi que le bas du dos pour de meilleurs effets.

Suivant les personnes, l’effet apaisant du baume peut se faire ressentir en quelques minutes.  

Baume féminin pour les règles douloureuses par trop's CBD

Conclusion

L’endométriose est une pathologie qui cause de nombreuses lésions au niveau des organes affectés. Elle crée de ce fait des douleurs qui handicapent la vie quotidienne des personnes qui en sont atteintes.

Malheureusement, aucun médicament ne peut encore traiter cette maladie de façon définitive. Alors, pour soulager les douleurs et empêcher la migration et la prolifération des mauvaises cellules, on se tourne de plus en plus vers des solutions naturelles qui se trouvent être moins agressives comparées aux autres médicaments conventionnels.

A cet effet, le CBD est un lénifiant qui présente le moins d’effets secondaires et auquel les femmes souffrant d’endométriose peuvent recourir en utilisant les modes de consommation qui leur sont adaptés. 

Le CBD sous différentes formes permet de réduire de façon significative les douleurs liées à l'endométriose, et aider les femmes qui en sont atteintes de supporter un peu mieux leur maladie. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'endométriose vous pouvez consulter la page EndoFrance en suivant le lien ci-dessous: 

https://www.endofrance.org/nos-actions/semaine-europeenne-prevention-information/

Notez que le cannabidiol (CBD) n’est pas un médicament. Il est utilisé en tant que complément alimentaire et sa consommation doit se faire après consultation d’un spécialiste.

Partager ce contenu

  • Créer un compte

Créer un compte TROP'S CBD

Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous Ou Réinitialisez votre mot de passe