CBDA vs CBD : quelles différences ?

Huile de cbd avec molécule cbd et cbda

Connus respectivement sous le nom acide cannabidiolique et cannabidiol, le CBDa et le CBD sont des cannabinoïdes sans aucun effet psychoactif et issus tous les deux des plantes de cannabis. Ces dernières années, le CBD a eu le vent en poupe grâce à ses vertus thérapeutiques et son utilité dans le traitement de certaines maladies comme l’endométriose et la fibromyalgie. Pourtant, on sait que le CBD est obtenu à partir du CBDA par un processus appelé « décarboxylation ». Alors, ces deux composés chimiques présentent-ils des effets similaires ou différents ?  

CBDA : le précurseur du CBD

Contrairement au CBD, dont des études ont été déjà menées depuis 1940, le CBDa ne fut isolé des plantes de cannabis qu’en 1996 seulement. Il s’agit de deux composés chimiques qui existent en abondance dans une plante brute de cannabis. Appelé aussi acide carboxylique, le CBDa (acide cannabidiolique) est un cannabinoïde issu du CBGa (acide canabigérolique), une molécule présente dans les trichromes du cannabis. 

Molécule de CBG dans le cannabis

Tous les cannabinoïdes contenus dans le cannabis et le chanvre proviennent de l'acide cannabigérolique (CBGa). C’est pourquoi il est en quelque sorte la mère de tous les cannabinoïdes. Les enzymes végétales transforment ensuite le CBGa en une combinaison des trois principaux composés précurseurs de cannabinoïdes qui sont : l'acide tétrahydrocannabinolique (THCa), l'acide cannabichroménique (CBCa) et l'acide cannabidiolique (CBDa). La combinaison dépendra cependant de la variété de cannabis unique dont ils sont issus.

La plante de cannabis ne produit pas directement du CBD, mais du CBDa qui est un cannabinoïde composé d’un groupe carboxyle (1 atome de carbone, 1 atome d’hydrogène et 2 atomes d’oxygène). Lorsque le CBDa est soumis à une forte chaleur ou lors du séchage de la plante, le groupe carboxyle qu’il contient est éliminé. On obtient ainsi le CBD grâce à ce processus dénommé « decarboxylation ». Pareillement, le CBDa se transforme instantanément en CBD en le fumant ou en le cuisinant. Pour empêcher alors le CBDa de se transformer en CBD, il faut toujours le conserver dans un endroit sombre et frais.

L'acide cannabidiolique (CBDa) est un cannabinoïde non psychoactif. Il possède des propriétés anti-inflammatoires, ce qui peut être utile pour les douleurs arthritiques. Bien que le CBDa n'ait pas été étudié aussi rigoureusement que le CBD ou le THC, des rapports d'observation suggèrent que le CBDa aide à soulager les douleurs et les fatigues légères. Le CBDa est plus soluble dans l'eau que le CBD. Ainsi, les patients peuvent donc utiliser des doses plus faibles de CBDa pour obtenir un soulagement, ce qui réduit les coûts et les effets secondaires indésirables. 

CBDA, une action sur les récepteurs endocannabinoïdes 

Découvert il y a déjà plus d’une trentaine d’années, le système endocannabinoïde (SEC) joue un rôle essentiel pour maintenir les différents équilibres du corps. Le système endocannabinoïde comporte deux récepteurs : le CB1 qui se lie principalement à notre système nerveux et le CB2 qui interagit notamment avec notre système immunitaire. Le corps produit naturellement ses propres endocannabinoïdes, mais lorsqu'ils sont déséquilibrés, on peut tomber dans une situation de tension nerveuse excessive comme l’anxiété ou le stress ainsi que de troubles de l'humeur et du sommeil.

Les cannabinoïdes de la plante de cannabis comme le THC, le CBD, le CBDa et d'autres peuvent imiter les endocannabinoïdes naturels de notre corps. Ils se lient à nos récepteurs CB1 et CB2 pour produire de nombreux avantages potentiels pour la santé.

Récepteur cb1 et cb2 dans le corps

Le CBDA est-il différent du CBD ?

Les différents cannabinoïdes produisent des avantages différents car ils ont chacun des caractéristiques uniques et se lient différemment à nos récepteurs. Souvent, les cannabinoïdes fonctionnent encore mieux en tandem avec d'autres cannabinoïdes et composés, suivant un phénomène connu sous le nom d'effet d'entourage.

Effet entourage : ensemble pour mieux fonctionner

L'effet d'entourage est une théorie qui pourrait complètement changer la façon dont vous décidez de consommer du CBD à l'avenir. Dans cette théorie, on constate que le CBD est beaucoup plus efficace lorsqu'il est ingéré en même temps avec d'autres cannabinoïdes. 

Par exemple, lorsque vous achetez du CBD standard, sachez qu’il s’agit là d’un composé sous une forme isolée et sans aucune trace de cannabinoïdes attachés. En revanche, le CBD à spectre complet contient tous les cannabinoïdes naturellement présents dans la plante de cannabis, ainsi que des traces de THC.

En plus du CBD et du THC, la plante de cannabis contient des dizaines de cannabinoïdes différents qui ont chacun leurs propres propriétés uniques. Certes, le CBD apporte le plus d’avantage du point de vue du bien-être, mais le soutien d'autres cannabinoïdes peut améliorer les performances du composé et sa capacité à avoir un impact positif sur le système endocannabinoïde (SEC). L’effet d’entourage apporte donc une amélioration du système endocannabinoïde grâce à l'utilisation de plusieurs cannabinoïdes.

Le CBDA, plus puissant que le CBD comme anti-inflammatoire

Le CBDa et le CBD sont utilisés pour traiter les inflammations, mais leurs actions ne suivent pas les mêmes mécanismes. Selon une étude menée en 2008, le CBDa déclenche l’inhibition de l’enzyme COX-2, une enzyme responsable des inflammations qui naissent à la suite d’une infection ou d’une blessure. Tout comme le CBD, le CBDa serait aussi efficace pour soulager les douleurs liées aux inflammations. Ainsi, même si une confirmation de ces résultats est attendue, le CBDa est considéré comme un anti-inflammatoire, beaucoup plus puissant que le CBD.  

Le CBDA, plus efficace pour traiter les nausées et les vomissements

Outre ses vertus anti-inflammatoires, le CBDa pourrait également servir pour prévenir les nausées. Certes, les études menées à cet effet ont été effectuées sur des animaux, mais les résultats obtenus ont montré une atténuation des nausées ou des nausées chez ces espèces à qui on avait administré du CBDa. Il a été même constaté que le CBDa était beaucoup plus efficace que le CBD sur l’activation des récepteurs 5-HT1A, les récepteurs de sérotonine qui limitent les anxiétés et les nausées. Le résultat est encore beaucoup plus élevé chez une personne soumise à une chimiothérapie et utilisant l’ondansétron (médicament est un antinauséeux puissant) pour empêcher les nausées. 

Le CBDA, un traitement efficace contre le cancer ? 

Dans ce domaine, il reste malheureusement beaucoup d’effort à faire pour conclure sur l’efficacité du CBDa pour lutter contre le cancer, du moins contre certaines formes de cette maladie. Suite à une étude effectuée en 2012 par l’Université de Hokuriku, on a pu cependant montrer que le CBDa a la faculté d’empêcher la prolifération des cellules cancéreuses du sein et la naissance d’autres formes agressives de cancer. La seconde étude menée en 2014 avait, quant à elle, confirmé que le CBDa tiendrait un rôle important dans la prévention d’éventuelles migrations des cellules cancéreuses.  

Au stade où se trouve les études relatives au traitement du cancer, les chercheurs sont unanimes pour affirmer avec certitude que le CBDA permettrait de limiter la propagation des cellules cancéreuses et que le CBD permettrait de stopper leur croissance.

Comment consommer du CBDA ?

Le CBDa est généralement disponible sous diverses formes associées avec le CBD. Il en existe sous forme d’huile, d’e-liquide, de cristaux, de résines, de cosmétiques ou encore de produits pour animaux. On les connait couramment sous l’appellation « CBD cru ». Pour profiter également des effets du CBDA, on peut faire infuser des fleurs de cannabis fraîches en respectant la méthode d’extraction utilisée. 

Les fleurs de cannabis

Bourgeons fleur de CBD

D’après plusieurs recherches et tests cliniques, les fleurs de chanvre (cannabis à usage industriel) présenteraient des avantages appréciables pour notre bien-être et notre santé. Mais si vous souhaitez profiter de la molécule de CBDa, il ne faut pas les consommer en combustion, car cela engendrerait une décarboxylation, entraînant la transformation du CBDa en CBD. 

Privilégiez donc la vaporisation ou les infusions.

Résine de CBD

Résine de CBD

La résine de CBD présente les mêmes effets que les fleurs de chanvre, mais elle contient un taux de CBD plus fort qui lui confère un effet beaucoup plus intense.  

Même principe que pour les fleurs pour la consommation si vous souhaitez recevoir tous les bienfaits de la molécule de CBDa. 

Les huiles de CBD

Huile de CBD 15 pourcent

Les huiles de CBD sont les plus proposées à la vente et les plus fréquemment utilisées. L’huile de CBD est obtenue à partir des plantes de chanvre et proposé comme complément alimentaire.

Elles contiennent toutes les molécules de la plante et permettent un bon effet d'entourage (pour les huiles full et broad spectrum).

Les concentrés de CBD

Les concentrés de CBD sont proposés sous forme de cristaux purifiés ou de distillat (extraction de molécules de chanvre par distillation).

Les cristaux de CBD ne possède pas d'effet d'entourage car ce produit n'est que la molécule de CBD seule. On dit qu'elle est isolée. 

Le distilat quand à lui possède toutes les molécules de la plante. 

E- liquide au CBD

L’e-liquide est une façon de consommer des fleurs de CBD de manière naturelle par vaporisation. La vaporisation vous permet de profiter des bienfaits du CBD et ce, sans aucun risque pour votre santé. De plus, vapoter des e-liquides aide à réduire l’envie de fumer.

Les cosmétiques au CBD

Un cosmétique CBD contient du cannabidiol en différentes proportions et qui servent uniquement pour une application sur la peau. Utilisé en application interne, le produit agit autant sur les cellules endommagées que sur les cellules saines. Il réduit aussi les inflammations articulaires et musculaires, ce qui atténue la sensation de douleur.

Quid des effets secondaires

Quant aux effets secondaires, il n’est pas rare de constater des cas de diarrhée ou des étourdissements lorsqu’on consomme de l’acide cannabinoïde (CBDa) fréquemment. Ces effets ressemblent à ceux du CBD (Cannabidiol) en raison de la ressemblance dans leur structure moléculaire. Pour les éviter autant que possible, il est alors important de commencer par des faibles doses avant de les augmenter au fil des jours…

Conclusion 

Même si le CBD est similaire au CBDa du point de vue de leur structure moléculaire, leurs effets sont toutefois différents dans le traitement de certains troubles comme les inflammations, dans la réduction des troubles gastriques tels que les vomissements ou les nausées. A dose égale, le CBDa (la forme acide du CBD) agit beaucoup plus rapidement et son action sur le corps peut durer beaucoup plus longtemps.

Rappelez vous tout de même que même avec un taux de CBDa élevé sur une analyse de fleur,  consommer la fleur en combustion, va transformer cette molécule de CBDa en molécule de CBD. 

Partager ce contenu

  • Créer un compte

Créer un compte TROP'S CBD

Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous Ou Réinitialisez votre mot de passe